• 3.Jean Baptiste (1816-1892) 4. Emile Clément (1843-?)

     

     

     

    Jean Baptiste

     

    Nait en 1816 à Mezilles

     

    3.Jean Baptiste (1816-1892) 4. Emile Clément (1843-?)

     

    L' église et l' ancien Presbytère

     

    Il se marie en 1838 avec Adélaïde Clémence

    Il est Journalier et décède en 1892.

     

     

    Son fils

     

    Emile Clément

     

     nait à Mezilles en 1843

     

    3.Jean Baptiste (1816-1892) 4. Emile Clément (1843-?)

    La Grande-Rue

     

     

    Il se marie en 1865 avec Julie Joséphine

    Il exerce la profession de maçon

     

    3.Jean Baptiste (1816-1892) 4. Emile Clément (1843-?)

    Le Maçon

     

    3.Jean Baptiste (1816-1892) 4. Emile Clément (1843-?)

                                   litteratureprimaire.eklablog.com

     

     

    Maçons et  tailleurs de pierre
     
     

     

    Extrait du livre "Les métiers et leur histoire"
    paru en 1908
     

    3.Jean Baptiste (1816-1892) 4. Emile Clément (1843-?)

     

    Un échafaudage
    au début du
    XXe siècle

     

    En apparence, ce métier ne s’est pas beaucoup modifié ; et cependant, plus d’un changement s’est produit, grâce à l’introduction de machines ou grâce à des pratiques nouvelles.

    On ne voit plus que rarement de nos jours, comme autrefois, des ouvriers placés le long d’une échelle, le dos tourné aux échelons, se passer les briques les uns aux autres depuis le bas jusqu’en haut de la construction ; ce sont aujourd’hui des treuils qui hissent tous les matériaux, qu’on peut entasser en plus grande quantité sur des échafaudages plus solidement construits.

    On apporte maintenant à l’édifice en construction les pierres de taille toutes prêtes à être posées à leur place sans hésitations : aussi ne voit-on plus ces chantiers qui empiétaient sur la rue et gênaient la circulation ; nos oreilles ne sont plus torturées par le grincement de la scie des tailleurs de pierre. Le résultat, c’est que l’on construit de notre temps beaucoup plus vite qu’autrefois, et qu’il ne faut plus, pour élever le gros œuvre des formidables maisons parisiennes, que quelques mois au lieu de quelques années.

     

     

    3.Jean Baptiste (1816-1892) 4. Emile Clément (1843-?)

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :