• 1. Mézilles (1759-1827) Claude Batisse

     

     

    Mézilles

    (89)

    Origines de ma grand-Mère paternelle

     

    1. Mézilles (1759) Claude Batisse

    http://www.villagesdefrance.fr/dept/page89_puisayeforterre.htm

     

    La commune est située en Puisaye dans le département de l' Yonne  (Bourgogne)

     

    1. Mézilles (1759) Claude Batisse

    Mézilles route de Toucy

     

    1. Mézilles (1759) Claude Batisse

    La grande rue

     

    Claude  est né en 1759 à Mézilles Yonne,

    fils de Jean Batisse et de Jeanne .

     

     

     

    1. Mézilles (1759) Claude Batisse

    Le vieux pont

     

    1. Mézilles (1759) Claude Batisse

     

    Eglise Saint-Marien

    XV et XVI ème siècle

     

    Claude se marie avec Magdeleine

    en Mai 1789 à Vincelles (89)

     

    1. Mézilles (1759-1827) Claude Batisse

                                                     

    Vincelles le Pont du Canal

     

     

    Claude exerce la profession de Scieur de long

    à Cravant Yonne.

     

    Cravant

     

    1. Mézilles (1759) Claude Batisse

    Entrée du Pays

     

    1. Mézilles (1759) Claude Batisse

    La Porte

     

    1. Mézilles (1759) Claude Batisse

     

    Cravant Le Donjon et le Lavoir

     

     

     

    Scieur de long

    Sédentaire ou Itinérant
    Au temps où les planches se nomment des ais, les scieurs de long sont des soyeurs d’ais. La technique est déjà pratiquée sous l’Antiquité romaine. Elle traverse les siècles jusqu’au début du XXème siècle. Les scieurs de long ont des origines et des modes de vie diverses.
    - Les sédentaires travaillent à proximité de leur domicile, pour la journée, parfois pour la semaine. Les hommes exercent ce métier de génération en génération et la main-d’œuvre locale est suffisante.
    - Les itinérants, souvent parents, vont dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres autour de leur village, à l’intérieur de l’arrondissement. Sur leur passage, on les reconnaît avec leur besace sur l’épaule et leur outillage. Ils travaillent à façon chez les particuliers, les petits artisans et les fermiers : une pile de rondins, bien entassés dans un coin de la cour les attend. Hommes connus et reconnus, on leur offre le gîte et le couvert. Une fois leur travail achevé, ils s’en vont frapper à une autre porte, toujours à pied. Généralement, ils sont scieurs à la mauvaise saison et paysans lors des beaux jours.
    - Les ambulants parcourent inlassablement les campagnes à la recherche d’une opportunité. Sans attache familiale ni résidence fixe, ils espèrent être nourris, hébergés ou mieux recevoir quelques pièces.
    - Les immigrants, chassés de leur pays pour des raisons économiques ou politiques, et les migrants ou émigrants, essentiellement du Massif central, s’ajoutent aux gens du pays, vidant des communes entières.
    Tous ces hommes vont à la scie par nécessité et non par goût du voyage. Le climat, avec des hivers neigeux et sans fin, contraint ces paysans montagnards à une trop longue période d’inactivité.

    Texte extrait de

    http://www.genealogie.com/v2/genealogie-en-ligne/ancien-metier.asp?id_metier=120

     

     

    1. Mézilles (1759) Claude Batisse

     

    http://www.roelly.org/~fleur/auvergne/scieurs.htm

     

    Claude décède à Mézilles en 1827

     

    biggrin

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Novembre 2014 à 10:31

    Bonjour

    Je ne sais pas comment c'est maintenant mais c'était très joli!

    Bisous

    2
    C7
    Mardi 18 Novembre 2014 à 13:25

    Sur le chemin de tes ancètres .... ces vieilles cartes ont un charme fou ....nous permettant de faire la différence entre d' antan et maintenant. Mézilles qui ne connaissait sans doute pas une telle affluence quand il y a la plus grande brocante de l' Yonne à Mézilles qui devient le point de chute de beaucoup de brocateurs. Agréable balade d' antan. Bon après midi - C7

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :